Appel urgent au Président de la République

Publié le par xavierv

Appel urgent au Président de la République, garant du respect des droits fondamentaux au sein de la République, par des citoyens n'acceptant pas que des enfants ne puissent vivre avec leur maman depuis plusieurs  années, faute de logement.

Monsieur le Président,


Nous nous sommes réjouis avec vous que Lorenzo et Mélanie puissent retrouver leur maman après des années de séparation.
Nous faisons appel à vous parce qu'ici, sur le territoire français, d'autres enfants ne peuvent pas vivre avec leurs parents du fait des conditions de grande précarité et d'exclusion sociale de la famille.
Madame Gasmi fait partie des familles en situation aigüe de mal logement : elle vit avec un seul de ses enfants (8 ans) dans une chambre de 11 m2, sans sanitaires et au plafond pourri par l’humidité. Après de longues démarches, le logement a été reconnu officiellement insalubre le 8 avril dernier.

Madame Gasmi a 5 enfants. Le juge des enfants Hervé Hamon a fourni une attestation pour soutenir sa recherche de logement, afin de permettre les liens avec ses enfants et retrouver l’exercice effectif des droits familiaux. Cela permettrait : 1) au plus jeune, placé temporairement à cause de l’état et de l’exigüité du logement, de vivre avec sa mère et son frère, 2) d’accueillir en visite les trois grands.

Des citoyens  dont je fais partie se sont émus de cette situation. Ils ne peuvent pas accepter que d’autres vivent dans des conditions qu’ils n’accepteraient pas pour eux-mêmes. Ils ont décidé de tout mettre en œuvre pour que soient respectés les droits de Madame Gasmi.

Ces citoyens ont soutenu Madame Gasmi pour remplir un dossier de recours DALO (droit au logement opposable) le 12 février dernier. Ils ont écrit au préfet de région, représentant de l’Etat, garant des droits fondamentaux de tous, pour que cesse cette situation inhumaine due à l’inefficacité des autorités, services, bailleurs sociaux, informés, sollicités et saisis depuis des années.

Madame Gasmi et ses enfants ont le droit de vivre dans un logement digne.
Madame Gasmi et ses enfants ont droit à une vie de famille normale.
Madame Gasmi veut pouvoir exercer ses responsabilités de femme et de mère dans des conditions conformes aux exigences du respect de la dignité humaine. Elle dit : "Je pense tout le temps à mes enfants. C'est pour eux que je me bats, avec le maximum de patience et de courage…il ne faut pas que je tombe ... Ce n'est pas pour moi que je me dis ça, c'est pour mes enfants!...Mais c'est trop dur, et ça dure trop! Ca fait des années que j'ai demandé un logement."

Nous vous demandons de tout mettre en oeuvre pour obtenir le rétablissement des droits fondamentaux de la famille Gasmi et cesser le gâchis humain (et financier) en cours.


Notre comité sera présent lundi matin à 7h30 sur le parvis des Droits de l'homme et des libertés au Trocadéro et se rendra pour un rassemblement devant la préfecture de région, rue Barbet de Jouy.


Nous demandons à être reçu par le préfet et obtenir de lui les assurances que la famille Gasmi sera relogée dans   les délais les plus brefs dans des conditions dignes.

Nous comptons sur votre soutien. Dans l'immédiat un  message de votre part rappelant qu'une telle situation n'est pas conforme au respect de la dignité humaine  et doit être corrigée d'urgence serait un appui très utile.

Veuillez recevoir, Monsieur le Président, l'assurance de notre haute considération,

Françoise Aba (Paris 2ème), pour le  Comité de soutien pour l’accès aux droits
fondamentaux de la famille Gasmi


http://solidairespourlesdroits.over-blog.com

Commenter cet article